“La vertu c’est comme la punaise : pour qu’elle exhale son odeur, il faut l’écraser”

“La vertu c’est comme la punaise: pour qu’elle exhale son odeur, il faut l’écraser” Carlo Dossi

La punaise, insecte piqueur, parasite et disgracieux est le pire ennemi de tout bon dormeur.

Mais…. connaissons nous vraiment la vie de ces bêtes invisibles, qui agissent dans l’ombre et dont l’œuvre enrichit les dermatologues ?

Prenons donc un peu de temps pour connaître ces bestioles  et croyez-moi, après avoir pris ces connaissances sur ces bestioles vous ne perdriez plus le temps avant de tous les écraser.

En regardant votre drap blanc maculé de petites taches noirâtres vous vous demandiez comment elle peuvent être aussi nombreuses et faire autant de carnage. Et bien je vous dis c’est tout simple : la punaise c’est une bête de sexe! c’est la personnification même de la pervesion.

Priapisme, homosexualité et bestialité

La punaise de lit ne peut s’empêcher une seule seconde de s’accoupler, le priapisme étant une situation dans laquelle le penis après érection ne retrouve pas sa forme normale. En outre ces bestioles ont du mal à reconnaître ses siens et surtout de distinguer les mâles des femelles. La preuve 50% de leur rapport sont homosexuels et 20% avec d’autres espèces animales.

La vierge enceinte

La punaise mâle est doté d’un long pénis à corne pointu avec lequel il inocule son liquide séminale à n’importe quel endroit de la femelle: tête, dos, ventre… C’est pour cette raison qu’on appelle la femelle punaise de vierge enceinte. Par un système unique aux punaises, le sperme arrive à rencontrer l’ovule de la femelle pour un processus normal.

Les sexes multiples des femelles punaises

Les pratiques des mâles à pénétrer les femelles n’importe où a amener des modifications génétiques chez les femelles. Après des générations elles naissent avec des tâches brunâtres qui  font office de “sexe secondaire” et qui sont reliés au sexe principal.

Le sexe qui tire à distance.

Certaines espèces de punaises de lit peuvent administrer à des femelles qui se trouvent à quelques centimètres d’elles, leur substance séminale. La puissance du jet est tel que le sperme arrive à percer la carapace à n’importe quel endroit de la femelle.

 

Après avoir lu ces informations, je vous invite à tous les écraser et à sentir l’exhalation de leurs odeurs.

et maintenant à vos punaises!

One Response to ““La vertu c’est comme la punaise : pour qu’elle exhale son odeur, il faut l’écraser”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

To use reCAPTCHA you must get an API key from https://www.google.com/recaptcha/admin/create